Arrestation des militaires à Mbuji-Mayi : Félix Tshisekedi accuse, Ngoy Kasanji rejette !

Updated: Dec 24, 2018

Tous pour le Congo RD de demain. Tous pour un changement de leadership.


Félix Tshisekedi et Alphonse Ngoy Kasanji

Le candidat de la coalition Cap pour le changement (CACH), Félix Tshisekedi, accuse le gouverneur du Kasaï-Oriental, Ngoy Kasanji, d’avoir emprisonné les militaires qu’il a salué à Mbuji-Mayi lors de sa campagne électorale.

« Ces militaires, que j’ai patriotiquement salué à mon départ, après mon séjour à Mbuji-Mayi pour ma campagne électorale, croupissent en prison en ce moment, sur ordre du petit «Hitler» du Kasaï-Oriental. Leur crime ? Tentative de putsch. Allez-y comprendre! », accuse Félix Tshisekedi via son compte twitter.

Une accusation que rejette le gouverneur du Kasai Oriental. Selon ce dernier, ces militaires sont « déférés » devant la justice pour « violation des consignes » en recevant mille cinq cent dollars américains venant de la part de Félix Tshisekedi alors qu’ils sont pris en charge financièrement par l’autorité. Un acte qu’il juge de « corruption ».

« La mission de ces militaires a été bel et bien prise en charge financière par l'autorité compétente. Ils n'avaient donc pas droit de percevoir un quelconque présent. C'est de la corruption. Ridicule que tu voie mon ombre partout. L'armée a ses règles. Bon à savoir Mr fatshi13 », explique le gouverneur du Kasaï Oriental sur son compte twitter.


Il poursuit : « Mr Tshilombo a remis 1500$ aux militaires commis à la sécurisation de ses arrivées et séjour. Le partage de cet argent a créé des troubles au sein de cette troupe. Ces derniers ont été déférés devant leur juge naturel, par leur chef, pour violation des consignes et concussion » ajoute Ngoy Kasanji via son compte twitter.


Djodjo Vondi MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net

23 views0 comments